Nous portons un projet pour une politique ambitieuse et volontariste tant en formation qu'en recherche, dans une approche de temps long. Nous défendrons ce projet, les opportunités de notre université partout pour faire entendre la nécessité de le soutenir : au Ministère, à la Région Île–de-France et aux acteurs du territoire, au CNRS et à l'Inserm ou à l'AP-HP, à nos universités partenaires dans le cadre de l'alliance Sorbonne Paris Cité et au Campus Condorcet. En particulier, il nous faut :

  • obtenir un budget en cohérence avec ce qui est nécessaire pour le développement de notre Université, en rappelant avec force notre sous-dotation récurrente, en montrant la pertinence de nos projets et de nos objectifs,

  • consolider et développer notre politique de formation, en particulier en matière de formation continue et en apprentissage, avec une analyse par la CFVU des formations de notre université pour rendre notre offre plus attractive, mettre en place une direction de la formation,

  • agir pour une meilleure réussite des étudiant.e.s, lutter contre l'échec et le décrochage,

  • soutenir nos laboratoires : revenir à un niveau de budget récurrent qui leur permette de fonctionner, les accompagner dans leurs évolutions, leurs projets, leurs relations avec le CNRS ou l'Inserm, renforcer les liens entre l'université et le CHU,consolider la place des écoles doctorales, mettre en place une direction de la recherche, 

  • améliorer notre politique internationale : augmenter son budget, améliorer l'accueil d'étudiants étrangers, les formations à l'international, mettre en place des partenariats forts qui servent d'appui aux relations de type Erasmus.

Beaucoup doit être fait pour les personnels, la souffrance au travail n'est pas une fatalité:

  • concilier une gestion efficace de l'Université et une gestion des "ressources humaines" respectueuse des personnes et de leurs compétences, BIATSS, enseignants, enseignants-chercheurs, avec le CT et le CHSCT.
  • nommer un.e VP dédié.e pour mieux définir les questions et les enjeux, d'être force d'amélioration, tant pour la formation ou le déroulement de carrière des personnels, que pour les questions de parité, d'éthique ou de laïcité. 
  • stabiliser les équipes, les services par des titularisations, la promotion des personnels, en particulier de catégorie C.

Il reste aussi à améliorer l'accueil et le suivi des personnes en situation de handicap : en améliorant l'accès à tous les locaux, en étant à l'écoute de leurs problèmes.

D'autres aspects, présents il y a 4 ans, sont malheureusement encore d'actualité:

  • Renforcer les liens avec l'environnement local et des acteurs du territoire (transferts de technologies, formation, insertion professionnelle) : Plaine Commune, Est Ensemble, CAVAM, les villes et le département, mais aussi les lycées et autres établissements proches (SupMeca, Paris 8, Cergy-Pontoise, ...).
  • Repenser la stratégie immobilière : une réflexion sérieuse doit être menée sur l'optimisation de l'occupation des locaux. Il devient urgent de consacrer une part du budget de l'Université à la réhabilitation de tous les campus mais aussi à l'amélioration de la signalétique sur ces différents campus.
  • Mettre en œuvre une politique de développement durable qui permette à l'université d'être exemplaire dans ce domaine.